Conference pasteur daniel rajakoba

CONFERENCE PASTEUR DANIEL RAJAKOBA

C’était sous le trait d’une conférence/enseignement biblique, que les paroissiens et leurs invités, ont passé l’après-midi du 17 Février, à la FPMA Vatofehizoro.

L’intervention donnée par le Pasteur Daniel Rajakoba, invité avec son épouse pour cette occasion, a permis aux parents, aux jeunes, et aux adultes d’obtenir des réponses à bon nombre de sujets pertinents, souvent ignorés ou évités. « Le Mandat Culturel l’homme ». Tel est le titre accordé à cet enseignement biblique couvrant deux principaux thèmes dont « Les Jeunes et l’Amour », et « Servir dans la plénitude de l’Esprit ».

« Faisons l’homme à notre image » Genèse 1 :26.

A partir du livre de la Genèse, le Pasteur Rajakoba a introduit le sujet en soulignant la vocation de l’homme lui-même. Dieu le Père nous a, en effet, créé à Son image avec une conscience et une capacité de jugement. Mais pour vivre cette vocation, l’homme doit dépendre de son Créateur et obéir à Sa Parole.
Dieu les bénit, et Dieu leur dit : « Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre » Genèse 1 : 28.
Le règne sur la terre, l’amour et la sexualité sont des décrets de Dieu, c’est Lui qui les a créés. (Le Pasteur Rajakoba a insisté sur le fait que tout ce que Dieu a créé est bon). Nous ne pouvons alors les ignorer mais ils sont toutefois vains et conduisent dans le péché, si l’homme oublie les lois de Dieu et sa dépendance à Lui. S’adressant aux plus jeunes, le Pasteur a souligné qu’être enfant de Dieu signifie avoir confiance en Son plan, attendre patiemment Ses desseins (vivre la « tardema » du mot Grec) et surtout vaincre toute tentation.
« Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui (…) C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. » Genèse 2 : 18-24
Le Pasteur a ensuite défini l’union par le mariage et l’amour. Le livre de la Genèse définit cette union par la création de la femme ayant pour rôle de compléter l’homme. La femme en tant que « aide » (du mot hébreux « Ezer ») et « secours » de Dieu définit parfaitement le mariage. Mais cette union nécessite avant tout la bénédiction de Dieu, et elle concerne l’homme et la femme qui se complètent. Finalement, un chrétien doit faire confiance à Dieu. En effet Le Père donne toujours le meilleur à son enfant, dont le bon ou la bonne épouse pour lui.
« Aspirez aux dons les meilleurs. Et je vais encore vous montrer une voie par excellence » 1 Corinthiens 12 :31
Servir dans la plénitude de l’Esprit revient à vivre la vocation de Dieu. Avoir l’Esprit de Dieu qui habite en nous, c’est avoir la force d’obéir aux lois de Dieu, et la force d’aimer Dieu et son prochain. Cette plénitude de l’Esprit se manifeste pendant le baptême conduisant à une nouvelle vie ou une nouvelle nature.
Lorsque nous croyons en la mort de Jésus-Christ, nous mourrons avec Lui et enterrons notre vieille nature. De la même manière lorsque nous croyons en la résurrection de Jésus-Christ, nous sommes une nouvelle création.
Accepter et recevoir le Salut qu’est le sacrifice de Jésus-Christ sur la croix, est le chemin pour vivre dans la plénitude de l’Esprit. Enfin, servir dans la plénitude de l’Esprit signifie également aimer et s’engager dans le ministère de Jésus-Christ :
être Son témoin, raconter Ses bienfaits, obéir et partager Ses lois, non pas par notre force humaine, mais par l’Esprit Saint qui habite en nous.

En somme, la vocation culturelle de l’homme est en effet de vivre la liberté tout en dépendant de Dieu. En tant que jeunes, hommes, femmes, célibataires, mariés, notre Seigneur nous appelle à abandonner notre vieille nature mais aussi à être témoin de Jésus-Christ dans le monde.

Conference dirigee par daniel rajakoba



Le Pasteur Daniel Rajakoba a terminé d’aborder ce second thème en disant que « tout le monde est prédicateur même si tout le monde n’est pas pasteur »

FPMA Vatofehizoro



Drapeau francais


Ny Asabotsy 17 Febroary tolakandro lasa teo no namangian’i Pasitera Daniel RAJAKOBA mivady ny tafo FPMA Vatofehizoro ka nitondrany ny fampianarana mahakasika ny « Mandat culturel de l’homme ». Lohahevitra roa lehibe no novelabelariny tamin’izany, dia ny momba ny « Tanora manoloana ny fitiavana » sy ny « Fanompoana an’Andriamanitra araka ny fahafenoan’ny Fanahy ».

Notohizana tamin’ny fifanakalozan-kevitra ny fampianarana, ary izany dia nahafahan’ny ray aman-dreny, ny tanora sy ny olona maro izay tonga nanatrika, nametraka ny fanontaniana manitikitika azy ireo.

Ary Andriamanitra nanao hoe: “Andeha Isika hamorona olona tahaka ny endritsika araka ny tarehintsika … “ Genesisy 1:26

Namafisin’i Pasitera Rajakoba teo am-piandohana ny niantson’Andriamanitra ny olombelona, tamin’ny alalan’ny bokin’ny Genesisy.

Tahaka ny Endriny no nanamboaran’Andriamanitra Ray ny olombelona ka Nomeny Fanahy sy saina hahay hamantatra ny tsara sy ny ratsy izy. Etsy an-danin’izany anefa dia tsy maintsy miankin-doha sy mankatoa ny Teniny ny olona raha te-hiaina izany niantsoana izany.
Ary Andriamanitra nitso-drano azy hoe: “Maroa fara sy mihabetsaha ary mamenoa ny tany, ka mampanompoa azy; ary manjakà amin’ ny hazandrano ao amin’ ny ranomasina sy ny voro-manidina ary ny biby rehetra izay mihetsiketsika ambonin’ ny tany”. Genesisy 1:28
Ny fahefana ety an-tany, ny fitiavana ary ny firaisana ara-nofo dia avy amin’Andriamanitra avokoa. (Notsindrin’i Pasitera manokana koa fa sarobidy izay noharian’Andriamanitra). Tsy azon’olombelona odiana tsy hita noho izany ireo, nefa mety hitondra azy any amin’ny fahotana sy fahaverezana raha tsy miankina tanteraka amin’Andriamanitra izy sy manaraka ny Lalàny.

Nitodika manokana tany amin’ny tanora ny Pasitera nanazava koa fa ny zanak’Andriamanitra dia mila matoky tanteraka ny lalana Hitondrany Azy, manam-paharetana amin’ny fitondràny (cf. miaina amin’ny “Tardema” araka ny teny Grika) ary indrindra mandresy ny fakam-panahy rehetra.
Ary Jehovah Andriamanitra nanao hoe: Tsy tsara raha irery ralehilahy; dia hanaovako vady sahaza ho azy izy. … Ary noho izany ny lehilahy dia handao ny rainy sy ny reniny ka hikambana amin’ ny vadiny; ary dia ho nofo iray ihany ireo. Genesisy 2 ; 18:24
Mikasika ny firaisana araka ny fitiavana sy ny fanambadiana no nanohizan’i Pasitera ny fampianarana. Ny bokin’ny Genesisy dia manazava fa nohariana ny vehivavy mba hifameno amin’ny lehilahy sy hanampy azy ao anatin’ny fanambadiana. Ary izany fanambadiana izany dia mila, voalohany indrindra, ny tso-drano avy any amin’Andriamanitra.
Ny Kristianina dia mila matoky an’Andriamanitra mandrakariva satria Andriamanitra Ray dia manome izay tsara indrindra ho an’ny zanany, toy ny vady tsara sahaza ho azy.
Nefa maniria fatratra ny fanomezam-pahasoavana lehibe indrindra; ary, indro, izay làlana tsara indrindra no atoroko anareo. 1 kor 12:31
Ny fanompoana araka ny fahafenoan’ny Fanahy dia midika fiainana araka ny fiantsoan’Andriamanitra.

Ny fananana ny Fanahy Masina ao anatintsika no ahafahantsika manana hery hankatoa, hanantateraka ny Sitrapon’Andriamanitra ary hitiavantsika Azy sy ny namantsika. Azontsika amin’ny alalan’ny Batisa izany fahafenoan’ny Fanahy izany ka mahatonga antsika ho olom-baovao miaina fiainam-baovao.

Raha mino isika fa maty ho antsika i Kristy dia miara-maty Aminy koa isika ka mandevina ny fomba ratsy fanaontsika teo aloha. Toy izany koa, rehefa mino isika fa nitsangana tamin’ny maty Jesosy Kristy dia miara-mitsangana Aminy isika ka tonga olom-baovao.

Ny fanekena sy ny fandraisana ny Famonjena, izay nanaovan’i Jesosy Kristy sorona ny Ainy teo amin’ny hazo fijaliana no lalana mitondra any amin’ny fiainana araka ny fahafenoan’ny Fanahy. Fa ny manompo araka ny fahafenoan’ny Fanahy dia midika ihany koa mitia sy manolo-tena ao amin’ny ministeran’i Jesoa Kristy : mba ho vavolombelony, mitory ny Hatsaràny, mizara sy mankatoa ny Didiny, tsy araka ny herin’olombelona fa araka ny herin’ny Fanahy Masina mitoetra ao anatiny.

Ny niantsoana ny olona izany dia ny hiaina amin’ny fahafahana nefa kosa miankina mandrakariva amin’Andriamanitra.
Na tanora, na antitra, na lehilahy, na vehivavy, na mpitovo, na manambady, dia antsoin’Andriamanitra hiala amin’ny fomba fanao ratsy taloha mba ho tonga vavolombelon’i Jesosy Kristy ety amin’ny izao tontolo izao.

Ny Pasitera Rajakoba dia niteny koa fa ny olona rehetra dia nantsoina hitory fa tsy ny olona rehetra no nantsoina ho lasa mpitandrina.
FPMA Vatofehizoro

Drapeau malgache

CONFERENCE ENSEIGNEMENT